Une question d’orientation

DSC_0069Une question d’orientation

En ce moment ma vie tourne essentiellement autour de ce mot, orientation.

Je n’entends parler que de ça, je ne pense qu’a ça et je ne travaille que pour ça. Je suis en terminale cette année, nous sommes à peine au début du mois de Novembre et.. je ne fréquente pas assez mon lit à mon goût !
Vous comprenez alors la raison de mon silence dans la blogosphère ( mon pauvre petit blog tout seul… ), malheureusement je n’ai pas beaucoup le temps d’écrire ni le temps de faire des photos.

A l’instant où je vous écris je suis dans le bus, durant ce cours moment de répit où mon cerveau a la possibilité de se mettre en mode « Off » ( même si je sais que ce n’est qu’une bande annonce de ce qui m’attends dans mes études supérieures ) après avoir fini ma journée « lycée » et juste avant de commencer ma journée « devoirs/science po ».
Je prépare un bac général Économique et Social ( vive la Team ES ! Aha ). Je n’ai pas choisi cette filière par défaut ou pour les beaux yeux du prof d’économie ( ou par dégoût de la physique/chimie même si cela aurait pu être très bien le cas ! Aha ) je suis dans cette section car j’apprécie particulièrement l’Histoire, l’économie, la politique, la sociologie et les langues .. En plus du programme de terminale, je dois me dénicher du temps ( BEAUCOUP de temps .. ) pour préparer le concours commun d’entrée à Sciences Po.

L’école des spécialistes de rien et des curieux de tout

Sciences Po c’est un peu l’école des spécialistes de rien et des curieux de tout.
Si je souhaite, si j’espère plus que tout intégrer cette école c’est que je rêve de faire ce genre de « métier-passion » dit en perdition, qui représente pour moi une forme d’idéal, c’est un des objectifs de ma vie ! On a tous droit à en avoir un non ?
Je voudrais travailler « dans les livres ». Je vous en parlerai plus en détails dans un prochain article car aujourd’hui j’avais plus l’intention de vous parler de l’instant présent que du futur dont je rêve.

« Métier du livre » c’est un peu vague. Pour l’instant je ne sais pas trop encore dans quelle branche exact de ce milieu me diriger mais je sais que ce n’est que dans ce monde que je pourrais être comblée !

Pourquoi Sciences Po et pas une formation plus ciblée comme un DUT métier du livre par exemple ?

C’est une question à laquelle je réponds souvent lorsque je parle de mon choix d’orientation. Sciences Po offre une formation très large qui apporte une très grande culture générale avec de larges perspectives internationales, c’est une formation qui développe le sens des responsabilités, l’esprit critique et qui surtout a un très très très grand champ de débouchés professionnels ! En accompagnant cette formation d’une spécialisation au métier du livre et de nombreux stages/ jobs d’été dans des librairies, maisons d’édition et médiathèques j’espère pouvoir réaliser mon rêve.

Un rêve ou une réalité ?

Certains me répondront qu’il faut que je m’accroche à mes rêves, qu’il ne faut cesser d’espérer et d’autres me diront de redescendre sur Terre et que la vie n’est pas le monde des Bisounours.

Vous savez, j’entends et j’écoute toutes ces remarques.
J’y fais face quotidiennement, en premier lieu avec mes parents. J’ai cette chance, que beaucoup n’ont pas, d’avoir des parents qui prennent soin de moi et qui me souhaite le meilleur.
Ils étaient, surtout mon papa, assez réticents à l’idée que je veuille me diriger dans cette voie, et ils le sont toujours un peu d’ailleurs mais moins depuis que j’ai abandonné l’idée de faire un DUT métier du livre. C’est ce qui me paraissait être le plus adapté pour réaliser mon rêve de « métier-passion » cependant voilà, avec la concurrence d’internet, les livres numériques et autres, la vente de livres baisse .. C’est un secteur qui n’est plus en expansion, c’est la raison de leur inquiétude. Cependant voilà, ils me voient, sans arrêt, lire des livres, parcourir des sites de lecture, m’émerveiller dans les librairies et entrer dans chacune que je croise, remplir des carnets entier de titre de bouquins à découvrir, passer mon temps à la médiathèque, m’informer sans arrêt des dernières sorties ou découvrir les classiques et surtout parler sans arrêt de mon projet de « Bookstore coffee ».
A force de voir, d’entendre tout cela je pense qu’ils se sont fait à l’idée que je ne puisse me passer de cet univers.
Alors, oui je suis déterminée et je n’abandonnerai pas mon rêve juste parce qu’il est dit « en perdition ». Je pense sincèrement que ce n’est pas le cas, que c’est simplement le mode de « consommation » du livre qui évolue.. Dans un monde où les gens se recroquevillent, se renferment de plus en plus sur eux même ( désolé je suis à fond roman d’anticipation en ce moment .. aha ) certains, qui sont surement les rêveurs de ce monde, tentent tout de même de ne pas se perdre, de rester « réveiller » et de se retrouver. Un café littéraire ou une librairie café en est, à mes yeux, l’exact représentation.

C’est un article un peu long que je vous ai fait là mais il m’est difficile de synthétiser, surtout sur ce sujet. J’attends avec impatience de vous lire, de voir vos réactions, vos conseils et de découvrir vos expériences !

Je vous dis à très bientôt je l’espère et n’hésitez pas à partager cet article, à me dire si il vous a plu et à vous abonner si vous voulez en découvrir plus 😉 ( promis je ne vais pas bombarder votre boite mail ! Aha )

Je viens de me mettre à Twitter aussi donc ce serait cool de me rejoindre, histoire que l’on papote un peu 😉 Vous pouvez retrouvez le bouton de « Follow » sur la page d’accueil du blog dans la barre de droite !

des bisous ~
Cathy

0 Alors, tu as aimé ?

12 Commentaires

  1. J’adore l’idee du bookstore coffee !! Un lieu cozy, calme avec une odeur de café et muffins tout chaud… Ca marchera bien en tout cas aux Etats-Unis ! Ne laisse surtout pas tomber ton reve car il est tres beau et j’en suis convaincu tout a fait realisable, tu as la motivation et la volonté de reussir ça se voit dans ton article 🙂

    1. Oui c’est ce que je pense, aux Etats Unis ou en Angleterre 😉 C’est très gentil merci ! je vais faire en sorte d’y arriver 😉 des bisous et merci de me lire aussi souvent 😉 des bisous !

  2. moi j’ai une seule chose à te dire :
    « Fais ce qui te plaît »
    C’est une phrase que mon père me répète à chaque fois que je suis en réflexion sur mon orientation.
    Je sais que le monde du web est évolution chaque jour et qu’il grignote un peu plus sur le monde réel, mais n’abandonne pas ton rêve même si il peut paraître très éloigné dans le futur.
    Et puis ne te laisse pas faire par l’administration, il essaye toujours d’envoyer tout le monde où bon leur semble (et je sais de quoi je parle)
    FIGHTING!!!

    1. Hyper motivant ton message ! 😀 merci beaucoup 😉 FIGHTING ! aha 😉 des bisous !

  3. […] comme je vous l’ai dit dans l’article  « Une question d’orientation  » ( que vous pouvez retrouver ici )  je voudrais intégrer, après mon année de terminale ( cette année ), la prestigieuse école […]

  4. Ce qui est sûr, c’est que tu as l’air déterminée. Et surtout, passionnée. Alors impossible pour toi de ne pas te lancer là-dedans, ce serait une grave erreur 😉 Le monde littéraire a besoin de grands passionnés comme toi, qui ont des choses à apporter, et pleins d’idées en tête. Surtout, ne lâche jamais. Certes, c’est un milieu en pleine transition, comme le journalisme, par exemple, mais ces milieux vivent simplement des transformations, comme tu le dis, jamais ils ne disparaîtront 🙂 Tu as un bel avenir devant toi.
    Quant à Sciences Po, tu as raison de croire en tes rêves. Et je comprends tout à fait ce que tu vis. Quand on dit ça, les gens prennent ça pour de la prétention, et ont tendance à vouloir te rabaisser et te décourager. (Je dirai plutôt qu’ils sont jaloux 😉 ) Mais si tu es en Terminale et que tu y crois encore c’est que c’est bon, tu as su dépasser tout ça. Pour ma part, j’ai abandonné l’idée en Première, et je pense que je le regretterai toujours un peu.
    Tout ça pour te dire que, tout simplement, il ne faut pas lâcher, et croire en tes rêves. Je pense que les grandes choses ne peuvent naître sans ambition 😉

    1. Wouah merci beaucoup d’avoir pris le temps de me répondre.C’est tellement motivant et réconfortant ! Je suis bien déterminée à ne rien lâcher même si certains jours ne sont pas faciles. N’étant pas première de la classe il m’arrive souvent de devoir faire face aux critiques ou au réactions ironiques blessantes. Mais bon.. je vais tout faire pour m’accrocher!
      Merci beaucoup c’est tellement agréable et motivant de « rencontrer » virtuellement des personnes comme toi. Et tu vois pour Sciences Po, si tu regrette toujours un peu parfois et bien je pense que tu dois faire en sorte de ne plus jamais regretter n’importe quel choix que tu fera dans ta vie. Et puis… Peut être que ne pas intégrer cette école te permet et te permettra à l’avenir de découvrir des choses, des gens et de vivre des opportunités que tu n’aurai jamais pu atteindre en tant qu’étudiant à Sciences Po.
      des bisous et à bientôt ! 😉

      1. Oui, il faut t’accrocher. Et puis si ça ne marche pas, tu auras essayé, ce ne sera pas vraiment un échec, c’est une expérience qu’il faut tenter 🙂
        Oui je regrette mais d’un autre côté je suis contente de mon choix final, je suis très heureuse aujourd’hui. Et mon nouveau défi c’est d’entrer en école de journalisme ! Plus j’avance, plus j’y crois, je ne laisserai pas tomber cette fois 😉
        J’espère avoir de tes nouvelles après les concours 🙂 A bientôt !

        1. Wouah c’est vraiment génial comme projet ! ( oui j’adore écrire « wouah » je sais 😉 ) Tu fais quoi actuellement ? Tu vise une école en particulier ?
          Je n’y manquerai pas ! aha et merci beaucoup 😉
          des bisous et à bientôt ! 😉

          1. Ahah je suis en 2e année de Licence et en même temps je travaille comme correspondante pour un journal local 🙂 Et je vais tenter plusieurs écoles (à partir de bac+3), mais en priorité celle de Lille, la meilleure, mais aussi la plus sélective ! Mais je veux absolument la tenter, ensuite il y a des écoles un peu plus accessibles partout en France 🙂

  5. Nous sommes deux a gerer notre blog, et deux jeunes filles a preparer sciences po paris ! As tu pu integrer l’iep ? Nous sommes curieuses de connaitre ton ressenti ! 🙂

    1. Je ne l’ai pas intégré puisque je le prépare, aha ! Je suis en terminale et je prépare le concours commun et non celui de Paris. 🙂

Laisser un commentaire