Merci Madame Simone Veil

J’ai appris son décès par un article de Libération. L’une des personnes que j’admire le plus, l’une de ces héroïnes venait de nous quitter. Comme paralysée, c’est comme si tout d’un coup je venais de me rendre compte à quel point elle signifie quelque chose pour moi, pour des milliers de personnes. Peut être que je n’en avais pas suffisamment conscience, peut être que si.

J’ai entendu parler de Simone Veil pour la première fois au collège quand j’ai commencé à m’intéresser à l’histoire post-seconde guerre mondiale et au travail de mémoire. Depuis que je suis toute jeune, je suis fascinée par cette période historique pour toutes les complexités qu’elle entre-mêle. L’un de mes sujets d’histoire des Arts portait sur la Shoah et ce fut également le cas au moment de mon bac en 2016. Alors oui, le nom Veil m’était familier.

Et puis, il y a deux-trois ans, j’ai découvert le féminisme. J’ai commencé à observer et refuser les inégalités de sexe ( je ne veux pas utiliser le terme de  « genre » comme un synonyme de « sexe » ) , j’ai commencé à réfléchir vraiment à celle que je suis et les valeurs que je veux défendre. Des valeurs non déterminées par quelconque pré-supposés moraux. Vous savez, quand on a 16 ans ce n’est pas si facile que ça de tout remettre en cause. Enfin si.. mais de manière durable, pas tellement. Cela commence par la manière de s’asseoir, de s’habiller, de bouger, mais surtout dans la manière de penser et de concevoir le monde. Cela se traduit dans le rapport que l’on a avec les autres et les modèles que l’on admire. Et ce fut ELLE, l’une de mes premières. Cette Grande Femme venant d’une époque qui n’est pas la mienne. Pourtant, mon monde serait certainement bien différent si elle n’avait pas été là pour le bousculer, pour le faire changer. J’aimerais non pas appuyer sur ce qu’elle a vécu mais sur ce qu’elle a fait, de ce qu’elle a entrepris et non pas subi. Car le féminisme d’aujourd’hui* c’est avant tout celui qui a pour conviction la volonté de faire changer les mœurs et combattre les stéréotypes.

J’espère avoir un jour son courage et sa détermination, sa grandeur et sa combativité. Alors oui, aujourd’hui encore j’ai eu une pensée pour elle au moment de la réunion de la rédaction, composée pour l’essentiel de femmes. J’ai souri devant les articles du site féministe Cheek et quand j’ai entendu dans la rue une petite fille dire fièrement à son père qu’elle voudrait devenir une super-heroïne.

Pour toutes ces choses qui ne sont pas anodines et pour tout ce qu’elle a fait dans sa vie, je voudrais lui crier de toutes mes forces « MERCI » et lui promettre que nous sommes là pour prendre la relève, pour poursuivre son combat.

*je m’interroge actuellement sur le fait de savoir si il y a un ou plusieurs « féminisme », dès que j’aurais un réponse à vous donner , un article sera rédigé !

►Cette article est publié assez tardivement, désolé pour ce retard, j’ai tellement de choses à faire en ce moment. Progressivement, je m’organise mais cela prend –beaucoup– de temps, aha. Si tu as aimé ce post, en voici un sur l’IVG qui pourrait t’intéresser : L’IVG, un combat inachevé

1 Alors, tu as aimé ?

Laisser un commentaire