Le 8 mars, la journée internationale des femmes

Si il a bien un sujet que je me devais d’aborder en ce mois c’est bien celui de la journée du 8 mars. Le 8 mars c’est la journée des femmes. A ne pas confondre avec une quelconque célébration, ce jour a été institué par les Nations Unies en 1977 dans le but de rappeler chaque année en un jour unique et fort l’inégalité existante et persistante entre les deux sexes. Cette « journée » fut instituée pour rappeler et mettre en lumière la continuité du combat pour la liberté, pour l’égalité mais également pour « dresser un bilan » ( citation ONU ) des changements qui se sont déjà opérés. Aujourd’hui, c’est le 40 eme anniversaire de cette institution et pourtant, l’histoire récente ne cesse de nous montrer l‘importance de poursuivre cette lutte si fondamentale.

Un peu d’Histoire
La journée internationale des droits des femmes vient au départ des États-Unis. Son histoire a débuté le 28 février 1909 sur l’appel du Parti socialiste d’Amérique. C’est une femme du nom de Clara Zetkin,une enseignante, journaliste, femme politique marxiste allemande et une grande figure historique du féminisme qui a proposé en août 1910 l’instauration de cette journée si particulière dans le calendrier américain. C’est ainsi que l’année suivante, le 19 mars 1911 eu lieu pour la première fois la Journée internationale des femmes. Une date désormais inscrite pour revendiquer au travers de rassemblements et manifestations le droit de vote, le droit au travail et la fin des discriminations.

Cette date ne fut cependant inscrite dans le calendrier international qu’en 1977 par l’ONU ( création de l’Organisation des Nations Unis au cours de la seconde guerre mondiale ), en France elle n’est reconnu qu’en 1982, ce qui laisse à réfléchir.Nous sommes en 2017 et ce jour, le 8 mars, a une immense importance au vu de l’histoire qui est actuellement en train de s’écrire. C’est à mes yeux un combat indispensable, une lutte qui aujourd’hui me semble être une partie intégrante de moi-même, de celle que je suis. Aujourd’hui, et chacun des autres jours des années à venir, j’ai envie de m’impliquer, d’écrire, de me battre, de militer, de réfléchir, de soutenir, de relayer, de pas abandonner avant la victoire.

C’est  une journée de manifestations et de mobilisations à travers le monde : sur les réseaux sociaux, dans les journaux ou dans vos villes vous trouverez toujours un moyen d’y mettre du votre, de vous mobiliser. Par exemple, pour ce qui est du premier, vous pouvez tout au long de la journée suivre sur Twitter les revendications, les publications et les relayer. Voici une série hashtags que vous pouvez utiliser :  #8mars #JournéeDesDroitsDesFemmes #internationalWomensDay #8mars15h40 #droitsdesfemmes  #HeForShe et suivre les profils suivants : @Les_Glorieuses @jk_rowling @ONUFemmesFR . Bien évidement il en existe pleins d’autres mais c’est déjà une première sélection ! Dans les villes, des rassemblements et des manifestations peuvent être organisées. Me concernant, je suis étudiante à Montpellier et je suis fière de pouvoir dire qu’ici les gens, les femmes se mobilisent. Des conférences, des débats sont organisés tout au long du mois de mars par mon université ( Paul Valéry ), je ferais certainement un article pour vous parler de tout cela au début du mois d’avril. Plus immédiatement, il y a aujourd’hui au centre ville (place de la Comédie ) des rassemblements qui sont organisés avec des associations défendant les droits des femmes, mais aussi une séance de dédicace avec l’auteure de BD Lili Sohn pour la sortie son 3e tome « La Guerre des Tétons » ou encore la séance de ce soir au cinéma pour le film « Les figures de l’ombre« .

Pourquoi les Femmes et non pas la Femme ?
En France, nous avons la malheureuse habitude d’entendre (et de répéter) « la journée internationale de LA Femme ». Mais non, c’est à mon sens assez maladroit et la distinction est importante.La Femme n’est pas unique. Ce n’est pas un terme à employer au singulier.Cette journée internationale touche chacune des femmes de ce monde, quelque soit son origine,son histoire, sa nationalité,sa langue,son âge, son orientation sexuelle, ses croyances, ses ambitions et ses rêves, tout ce qui fait d’elle : Elle.  Les femmes ne sont pas singulières mais multiples, les combats et leur avancée sont nuancés en fonction des pays. Alors oui, c’est la journée internationale des femmes.

2 Alors, tu as aimé ?

2 Commentaires

  1. Hello!
    Super ton article! Je ne savais pas qu’on ne disait plus journée de la femme mais des femmes!
    PS: j’ai créé un groupe facebook d’entraide entre blogueuses.
    Tu peux nous rejoindre si tu en as envie.
    C’est aussi un espace de partage d’articles de blog.
    Merci et à très bientôt.
    Bisous
    Daphné du blog Niwaju

    1. Salut Daphné ! Merci pour ton message ! Et bien théoriquement (il me semble ) « journée de la femme » n’a jamais existé, depuis le début c’est employé au pluriel 🙂 Je vais aller voir ce groupe que tu as crée ! Merci de ta proposition 😉 bonne journée !

Laisser un commentaire