La La Land – Une surprise attendue

Tu peux écouter la version audio de l’article, pardon pour ma difficulté à m’exprimer. C’est l’une des premières fois et c’est un grand défi. Vous pouvez aussi bien lire et écouter l’article en même temps, seulement écouter la version audio ou encore vous concentrer uniquement sur la version écrite. Quoi qu’il en soit, bon article !

Vendredi soir, après une journée assez maussade où les révisions pour mes prochains partiels étaient de rigueur,j’ai eu envie de sortir, de prendre l’air. Quand je ne suis pas à Montpellier, je suis chez mes parents. Une petite ville où il n’y a, à des kilomètres à la ronde, pas grand chose à faire, surtout le soir. Cependant, il y a un avantage qui assez agréable: la grande accessibilité économique du cinéma et du théâtre. Alors,on est sorti.

Ce soir là, il y avait plusieurs choix possibles : LaLaLand, Raid dingue et 50 nuances plus sombres.  Évidement, étant en famille le dernier n’était même pas envisageable. Pour le second, j’ai visionné la bande annonce, lu quelques critiques.. et finalement je n’aime plus tellement cet humour un peu « lourd ». Par élimination, nous en sommes venus à choisir le premier, LaLaLand. A force d’entendre tant de critiques aussi incroyables que mauvaises, ma curiosité m’a poussé à entrer dans la salle 4, celle où le film allait commencer.

Je ne sais pas trop comment définir ce que j’ai pu ressentir,ce que j’ai vu. Une surprise attendue. Pour commencer, le film n’aurait pas eu les même nuances sans Emma Stone. Depuis 2014, je pense sincèrement que l’on peut la qualifier de « grande actrice »  suite au film Magic in the Moonlight dans lequel elle tient l’un des rôles principaux. Je la trouve aussi talentueuse que perturbante, elle ne joue pas : elle vit.

Ce film est à mon sens une véritable comédie musicale des temps modernes.Malgré une longueur un peu lassante pour certains  ( pour mon frangin de 13 ans par exemple ), je fus absorbée par l’ouverture klaxonnante ( je ne pense pas que ce terme existe! aha )jusqu’à la fin qui, je l’aurai voulu, ne pas en être une. Avec plus de 14 nominations aux Oscars 2017, je suis de ceux qui ne peuvent qu’approuver le succès de ce film dont le titre est une expression qui désigne ce qui est déconnecté de la réalité, souvent pour faire référence à Hollywood. A la fois attendu dans le registre « histoire d’amour de musical », j’ai trouvé les personnages particulièrement lumineux !Avec une jeune femme ambitieuse qui ne cesse de se battre pour atteindre son rêve de ne faire plus qu’un avec la scène et un jeune homme pianiste amoureux de Jazz ( et qui aurait sûrement approuvé mon article qui se trouve ici ! ). Je pense connaître la raison de mon attachement pour ce film : à mes yeux, c’est un film qui ne fait pas semblant de ne pas l’être.Ce qui fait à mon avis, toute sa magie.

En lisant cet article Pourquoi je n’ai pas aimé LaLaLand  et en regardant quelques vidéos, j’ai pu découvrir qu’il y a une multitude de références auxquelles je n’aurais jamais pensé, comme celles des Demoiselles de Rochefort (1967), Grease (1978) , West Side Story (1961), Singin’ in the rain (1952),Boogie Nights (1997), Moulin rouge ! ( 2001), ou encore Funny face ( 1957 ). Quoi qu’il en soit, ce film m’a réellement donné l’envie de découvrir des comédies musicales, et pourquoi pas une en vrai ?

1 Alors, tu as aimé ?

4 Commentaires

  1. Ce film me tente beaucoup 🙂

    1. aha et bien n’hésite plus !

  2. Ce film m’a ému au plus au point ! Je l’ai vu à sa sortie et je suis tombée sous le charme immédiatement. Ryan Gosling et Emma Stone sont deux acteurs que j’adore voir jouer ensemble et les plans étaient tout simplement magnifiques 🙂

    1. Je ne peux qu’approuver ton commentaire ! Il mérite largement ses victoires. Merci et à très vite !

Laisser un commentaire