Je vais avoir 18 ans.

DSC_0010

Comme vous le savez peut être, ou peut être pas, dans moins d’un mois c’est mon anniversaire. Seulement voilà. Ce n’est pas le même que d’habitude. Ce n’est pas seulement une année de plus qui vient s’ajouter à une autre, c’est un peu plus que cela. Le 12 du mois prochain je fêterai mes 18 ans, en mettant ainsi fin à ma vie d’enfant pour débuter « la vie des grands ». Je sais bien que fondamentalement, entre aujourd’hui ou dans 3 mois rien, ou presque, ne changera. Je vais garder toujours la même relation avec mes parents, je vivrai toujours dans ma chambre, je continuerai à faire vivre mon blog et à échanger avec vous, je ne boirai pas plus d’alcool, je ne ferai pas 10 centimètres de plus, mes vêtements seront les même, mon écriture, ma voix et mes rêves également. Je ne sais pas vraiment pourquoi j’appréhende cette date. Pour tout vous dire, cette appréhension est accompagnée de hâte.

Mais pourquoi ?

Ça fait un moment maintenant que cette interrogation tourne dans ma tête, que la question reste la même chaque jour et que malgré un tumulte de réflexion j’en sois toujours là. Je ne sais pas POURQUOI. Peut être ce ne sont pas mes 18 piges en elles même qui sont le « problème », mais ce qui s’y rattache. Dans notre société j’ai l’impression que c’est un peu un rite de passage, THE instant de notre vie.

Dans le dictionnaire il est dit de celui ci qu’il s’apparente à un rituel qui marque le changement de statut social ou sexuel d’un individu et qu’il se matérialise le plus souvent par une cérémonie ou des épreuves diverses. Changement. Ce mot résonne en moi comme quelque chose de sombre, quelque chose d’inconnu qui devrait s’opposer fondamentalement à ce que je suis aujourd’hui, à ce que je vis actuellement. Mais je ne veux pas, je suis bien dans ma vie moi. Chaque jour je me lève avec des objectifs et des rêves en tête, chaque jour je sais qui je suis, ce que je veux et ce que je n’accepte pas. J’ai conscience de ce qui m’entoure, des gens qui composent ma vie. J’ai une identité, une individualité. J’ai un moi, je suis un moi.

DSC_0006

Je crois que mon appréhension vient de là, je redoute de perdre ce que j’ai, ce que je vis et qui je suis. Cette peur est assez paradoxale , depuis que je suis petite j’ai toujours adoré être cette « fille à changement ». J’adore rencontrer un parfait inconnu, découvrir de nouvelles choses et plonger la tête la première dans le bouleversement.  Les rites de passage permettent de lier l’individu à un groupe mais aussi de structurer sa vie en étapes précises qui lui permettent d’avoir une perception apaisante de la condition mortelle de l’Homme. Une perception apaisante. Ce serait donc cela, ma « hâte » viendrait de là. Comme un but à atteindre, je me languirais d’avoir passé ce cap, de franchir cette étape reconnue de tous, une véritable reconnaissance générale. Je crois que le meilleur moyen d’appréhender cette majorité serait de réfléchir à toutes ces choses positives qu’elle va m’apporter. Majorité en main je vais pouvoir passer mon permis, voter aux élections, partir en voyage seul sans mes parents, me faire tatouer, avoir mon premier « vrai » travail, mener des projets et développer le blog en mon nom, louer un appartement, donner mon sang, aller en boîte de nuit, être entièrement responsable de mon corps et de mes actes. A partir de cette date je vais être considérée comme une individualité à part entière au sein d’un groupe.Je ne peux pas vous dire qu’après avoir écris cet article mon appréhension est totalement retombée car ce serait vous mentir. Mais je l’aime ce doute contant, cette interrogation vertigineuse. Maintenant je redoute de devoir la quitter.

DSC_0003

Ces mots et pensées auront une suite que je publierai le 12 mai prochain puis surement le 12 juillet pour faire le point sur mon individualité et voir si mes 18 ans m’ont fondamentalement changé.

0 Alors, tu as aimé ?

12 Replies to “Je vais avoir 18 ans.”

  1. Un texte très touchang, bravo!!

  2. Très intéressant et très touchant, toutes ces pensées 🙂 Personnellement, dans 5 petits jours je passe le cap des 20 ans!! En tout cas, pour moi, arriver à 18 ans m’avais laissée plus indifférente que ce que j’aurais pensé… en fait, ce n’est pas le fait d’avoir atteint cet âge qui change quelque chose, mais quand tu commences concrètement à effectuer des tâches, des démarches ou quoi que ce soit qui sont liés à ta majorité. C’est là que tu te rends compte que tu joues dans la cour des grands, quand tu commences à souscrire tes propres contrats, à gérer les choses toi-même, etc.

    ça peut paraître un peu effrayant et stressant au début, mais on s’habitue vite 🙂 Et même si parfois tout ça peut s’avérer chiant, c’est vite compensé par la liberté que t’apporte la majorité, et ça c’est plutôt cool 😀

    1. Bonjour, désolé de ma réponse si tardive. Le blog reprend du service !
      Plus d’un mois après mes 18 ans je peux aussi dire que c’était plus.. indifférent que j’ai pu le penser. Mais oui tu as tout à fait raison de dire que ce sont plus des tâches, des démarches qui témoignent de ta majorité, des détails insignifiant sur le moment qui quand tu prends du recul… On remarque la différence. Pour l’instant j’ai encore la « tête sous l’eau » mais je pense qu’à la rentrée quand je vais débuter ma vie en totale autonomie je vais prendre conscience de ma « liberté ». Peut être que cela sera l’occasion d’écrire un article sur mes ressenties ?
      à très vite ! 1000 et 1 bisous 😉

  3. Ah, c’est vraiment très beau ce que tu as écrit. Tu m’as fait me rappeler, comment je me sentais le jour de mes 18 ans. Je faisais tellement de résolutions : c’était presque le début d’une nouvelle vie.
    Mais très bientôt j’ai compris que même des mois plus tard, je resterai toujours cette fille que j’ai connue depuis toujours, mes mauvaises habitudes ne vont pas disparaitre et mon caractère va pas énormément évoluer. Parce que ce n’est pas notre age qui change des choses, mais notre vécu. Plus on vit des choses, plus on se surpasse et plus on évolue et on grandit.
    Profites bien du jour de ton anniversaire, le point très positif c’est que les femmes deviennent de plus en plus belles de 18 à 28 ans, et découvrent plein de belles choses et sensations.
    Bisous!

    1. Coucou ! Désolé de ma réponse si tardive, le blog reprend enfin du service ! Merci, c’est très gentil.
      Oui, le début d’une nouvelle vie ! Heureuse de t’avoir fait remonter des souvenirs 😉
      bisous ! à très vite 😉

  4. Très beau texte et Dieu ce que tu étais mignonne petite ! Tu l’es toujours mais ça me plait de voir les photos de jeunesse héhé !
    Où sont passés mes 18 ans ?! On dirait une vieille qui parle mais c’est pourtant vrai…
    Tu t’inquiète parce que bien sûr tu passes un cap, le cap de la majorité où comme tu dis tu deviens (malgré le fait que tu l’étais déjà avant) un individu à part entière au vue de la société. Le permis, voter, travailler…je te parle vraiment de ces choses qui sont « importantes » aux yeux des adultes. Oui ça va te faire drôle car tu ne seras plus une ado mais tu deviens une jeune femme. Ca peut faire peur, certes par la suite tes envies/tes rêves/tes responsabilités changeront et évolueront. Mais petite Cathy tu n’affronteras pas seule et tant de belles choses t’attendent, des choses dont tu n’as pas idée. Profites encore de l’insouciance de tes 18 ans et ne te pose pas de questions car ne t’inquiète pas tu resteras celle que tu es et tu t’épanouiras par la suite. L’aventure ne fait que commencer…

    1. Coucou, désolé de ma réponse tardive, tu en connais les raisons et le blog reprend enfin du service 😉
      Oh c’est trop gentil merci 😉 ! Oui moi aussi j’aime bien revoir les photos, ça me permet de revivre un peu une seconde fois le souvenir dans ma tête.. C’est pour cela que j’aime tant la photographie en général.
      J’ai tellement hâte de vivre et découvrir tout ce dont tu me parle, et non bien évident je ne serais pas seul, que ce soit entourée de ma famille, des mes amis et des rencontres à venir !
      L’aventure ne fait que commencer pour toi aussi 😉 bisous à très vite !

  5. charlotte2legermoir dit : Répondre

    Très joli texte… 18 ans est un très bel âge, le goût de la liberté, toute la vie devant soi, à construire… je me rappelle de ce sentiment incroyable d’excitation car tout était possible mêlé à l’angoisse car quand tout est possible ça fait peur ^^ finalement on évolue au gré de la vie et des rencontres qu’elle nous apporte… on se construit pas à pas et la vie n’est qu’une succession de caps à passer. Bientôt le cap des 30 ans pour moi, et je me pose toujours autant de questions que quand j’allais avoir mes 18 ans…

    1. Coucou désolé de ma réponse si tardive, le blog reprend enfin du service !
      Peut être que chaque étape de notre vie comporte ses lots de questions, de doute et d’excitation ! bisous à très vite

  6. Un très bel article… j’étais un peu dans le même cas avant mes 18 ans, mais au final on évolue qu’on ait 18 ans ou 25 ans…il y a peu de choses qui changent, sauf peut-être comme tu le dis, tu vas avoir des choses concrètes, comme le vote, le permis… mais tu seras toujours toi, celle qui se pose des questions.

  7. Wouaw ! Je me retrouve tellement dans ton texte. Je vais avoir 18 ans dans 2 mois, et c’est vrai que beaucoup de sentiments se bousculent entre appréhension, peur, hâte, etc. Rien ne changera mis à part l’âge, qui n’est au fond qu’un nombre, et pourtant j’ai l’impression que tout va changer ! C’est bizarre ce qu’on peut éprouver parfois…

    http://www.labulledoceane.blogspot.com
    http://www.sweetycook.fr

Laisser un commentaire