[Humeurs/études] Dans une chambre d’ado

DSC_0242.jpg

Aujourd’hui je voudrais écrire au petit moi de l’année prochaine. Un an cela peut paraitre long. Pas pour moi, j’ai trop de choses à faire d’ici là. Dans un an je serai étudiante déjà depuis quelques temps, depuis quelques mois.  J’aurai ma vie d’autonome, une vie à laquelle je serai seul  ( ou presque ) maître à bord. Je n’ai aucune idée d’où je serai, aucune certitude à vous exposer. Encore moins sur mes objectifs et mes envies.

Mes préoccupations auront également bien évoluées ainsi que mes priorités. Si j’écris aujourd’hui au petit moi de l’année prochaine c’est pour une bonne raison : je suis en trein de prendre conscience que dans quelques mois ma vie va prendre un tournant. Ce matin j’ai fais mon « pré-dossier social étudiant bourse & logement » , un nom bien barbare à mes yeux pour définir la clé de ma future vie [d’étudiante]. J’ai du choisir avec une très grande attention les 4 cités/ résidences universitaires  qui m’abriteront peut être l’année prochaine. Avignon, Aix, Montpellier et Toulouse. 2 de ces villes me sont totalement inconnus et concernant les deux autres j’ai du y aller trois fois.. Alors oui vous allez me dire que ce n’est pas la fin du monde ! Aix c’est à 50 km, Avignon 75, Montpellier 120 et Toulouse 350. Alors oui ce n’est pas la fin du monde mais quand même, c’est une petite aventure.

Vous savez, je n’ai pas peur. Presque pas peur. Je n’ai jamais vraiment vécu toute seul et je ne sais pas trop à quoi m’attendre. Je pense que le plus dur sera le silence permanent. Pas de petit frère pour venir t’embêter ( mais je l’aime très très fort ! ) ou avec qui rigoler, pas de maman pour venir te réveiller le matin ( je fais semblant de dormir cinq minutes de plus le matin pour  qu’elle vienne me réveiller elle même.. aha, ça reste entre nous ça ! ) ni pour déjeuner avec toi, pas de cochons d’Inde qui couinent pour réclamer des câlins ( et surtout à manger ), plus de repas du soir en famille, personne à qui dire bonne nuit.. Un tas de choses qui me paraissaient jusqu’à maintenant insignifiantes mais qui prennent aujourd’hui tout leur sens.J’ai vraiment hâte. J’ai hâte de découvrir cette nouvelle vie.

Je ne sais pas ce qu’il en pensera ce petit moi de l’année prochaine en lisant ces quelques lignes, je ne sais pas si il regrettera sa vie d’avant, sa tranquilité et le confort de la maison, le sentiment de ne pas être seul à devoir « gérer ». Je me pose mille et une questions. Je pense que je vais faire une liste, pour tenter de me rassurer, et puis on ne sait jamais, si parmi vous il y en a qui vivent la même chose, on peut peut être s’aider ! Et puis ceux pour qui c’est du passé, vos conseils, anecdotes et autres instants de vie étudiante peuvent vraiment aider.En parlant de cela j’ai une idée : vous n’avez qu’a m’envoyer vos petites anecdotes et vos conseils par mail ( ici : catnat13@yahoo.fr ) avec sans oublier le lien de votre blog ( si vous en avez un ) , votre nom et même si vous voulez un peu de vous ( bein oui, c’était toujours cool de savoir qui nous écrit ) pour que je puisse les rassembler en un article ( ou plusieurs si l’emballement est là ! aha ) et ainsi le faire partager.

Je vous laisse sur ces dernières lignes après 590 mots, je ne voudrais pas te perdre toi qui a continué de me lire jusqu’à ici, je posterais le reste de cette lettre/ introspection / message de désespoir et de bonheur un peu plus tard, peut être demain soir !

1000 et 1 bisous,

Cathy

 

0 Alors, tu as aimé ?

6 Commentaires

  1. Si tu es aix l’année prochaine, n’hésite pas à me le dire, je pourrais te faire découvrir la ville, j’ai pratiquement fais toutes mes études là-bas et j’y habite à 10min en train 🙂

    ps : je te comprends un peu, cette année j’avais été reçue à Besançon pour ma licence pro, finalement à la dernière minute j’ai été reçu à aix.
    Pour Besançon il a fallu faire toute une organisation l’été, ce que je prends, ce que je ne prends pas etc… BREF, j’étais stressé jusqu’à la fin ahah

    1. Ah mais c’est vraiment trop cool et très gentil de proposer, je te demanderais ( si je suis prise là bas.. ) avec plaisir !
      Ah bon ça va alors mon état de pré-stress ( la fille qui commence à stresser plus de 6 mois à l’avance, aha ) est tout à fait normal ! x) bisoussss

  2. Hello ! 🙂 Je peux comprendre que tu te poses plein de question concernant la vie étudiante, mais ne t’en fais pas touuuut se passera très bien !

    Je suis étudiante depuis l’année dernière, et j’ai pris un appart’ avec ma demi soeur (j’en parle dans un article sur mon blog si ça t’intéresse, ça peut te donner un aperçu même si, d’après ce que je comprends toi tu seras seule). En tout cas, j’ai trouvé ça vraiment cool même si au début, il y a le stress de ne pas savoir tout gérer, le stress de ne plus être chez ses parents, etc.
    Après j’ai eu la chance de venir faire mes études dans ma ville natale, donc c’est déjà un peu rassurant ! Mais tu verras, il y a de quoi bien profiter de sa vie étudiante !

    1. Coucou ! aha oui je l’espère mais tu sais j’apprécie quand même cette petite inquiétude, j’ai encore plus hâte de découvrir cette nouvelle vie..aha
      Je vais aller lire ton article, oui c’est ça moi je serai seule 😉 En tout cas oui j’ai vraiment hâte de découvrir tout ça car j’ai de plus en plus envie « d’autre chose ». A bientôt et merci pour ton message 😉 des bisous !
      Cathy

  3. Je comprends ton appréhension ! Moi quand j’étais à Aix je faisais les aller-retour en bus Marseille-Aix donc j’étais encore chez mes parents. Mais quand je suis montée sur Paris pour d’autres études seule c’est vrai que ça m’a fait bizarre…Mais justement faut te dire que tout va bien se passer, certes au tout début tu vas te sentir seule dans ton petit appartement, mais c’est le début de la liberté et de l’apprentissage de l’indépendance tu n’en sortiras que plus forte. En plus après tu te créeras ton cocon douillet alors tu verras tes appréhensions passeront très vite 😉

    1. Aha merci beaucoup de m’avoir répondu ! Je n’ai aucun doute sur le fait que je vais apprécier cette vie en (presque) autonomie, ce début de liberté. Enfaite je crois que le plus dur ça va être pour ma mère, ahah. Elle ne cesse de me dire qu’elle va transformer mon futur « petit chez moi » en véritable cocon douillet comme tu l’as si bien dit , je pense que c’est surtout pour se rassurer elle aussi 😉 J’ai vraiment hâte ( avec un peu d’appréhension quand même .. aha ) ! Des bisous et merci beaucoup 😉

Laisser un commentaire